Le parlement et l'égalité des sexes

Portrait de AGORA administrator

La plupart des pays comptent plus d'habitantes que d'habitants, mais il n'y a qu'une poignée de pays qui comptent autant de femmes que d'hommes au sein de leur parlement. En l'absence d'une représentation égale des deux sexes, les travaux parlementaires ne peuvent refléter pleinement le point de vue des femmes. Des lois qui défavorisent les femmes sont votées et le contrôle du gouvernement est moins susceptible de porter sur des questions importantes pour les femmes.

Toutefois, les parlements du monde entier connaissent une lente augmentation du nombre de femmes élues députées. Dans certains pays, la hausse de la représentation féminine est due à l'application de quotas pour les femmes, tandis que dans d'autres pays, elle résulte d'autres facteurs tels que les efforts consentis par un ou plusieurs partis politiques ou une évolution des mentalités quant au rôle des femmes dans la société.  

L'élection de plus nombreuses députées donne aux femmes l'occasion de se faire entendre, de sorte que leur point de vue soit pris en compte dans le processus législatif. Il est important que les députées bénéficient du même accès aux ressources et des mêmes opportunités que leurs homologues masculins. Par exemple, des députées ont rapporté être beaucoup plus souvent affectées à des commissions compétentes dans des matières jugées plus en rapport avec les rôles traditionnels de la femme, comme l'éducation ou la santé, qu'à des comités chargés des finances ou des relations internationales. Elles ont également moins de chances d'occuper un poste d'encadrement au sein du parlement ou de leur groupe parlementaire.

Il importe d'augmenter la proportion de femmes parmi les députés, mais tous les parlementaires, quel que soit leur sexe, sont responsables de l'adoption des lois qui affecteront l'ensemble de la population, hommes et femmes.  Tous les parlementaires, ainsi que leurs chefs de file, doivent prendre conscience de la façon dont les lois et le budget qu'ils votent affectent les femmes dans la société.  L'intégration des questions de genre doit être l'objectif de tous ceux qui légifèrent. Pour atteindre cet objectif, il faut transmettre des connaissances, promouvoir la budgétisation sensible au genre et créer des tribunes multipartites, et il est possible de recourir à nombre d'autres méthodes.   

 

Les groupes de femmes : discussion virtuelle sur AGORA et iKNOW Politics

ONU Photo/Martine Perret

AGORA et iKNOW Politics, le Réseau international de connaissances sur les femmes en politique, organisent en ce moment une discussion virtuelle sur les groupes de femmes parlementaires.  Si vous souhaitez y participer ou si vous désirez lire chaque jour le résumé de la discussion en cours, vous pouvez consulter la page consacrée aux groupes de femmes sur le site d'AGORA ici.  
Pour lire le document de base préparé pour ce débat, veuillez cliquer ici.

 

 

Femmes de mon pays, femmes à part entière : ce documentaire de 25 minutes produit par le PNUD Tunisie retrace la campagne électorale de cinq femmes candidates à l'élection de l'Assemblée nationale constituante de 2011 en Tunisie

Le rôle joué par les femmes en Tunisie a fait l'objet d'une controverse tout au long de la période de transition, certains craignant qu'elles ne perdent de précieux droits acquis par le passé, et d'autres plaidant pour un retour aux valeurs traditionnelles. Ce film rend hommage aux femmes qui étaient au premier rang de la révolution en Tunisie et qui ont disputé une place lors des premières élections nationales libres et démocratiques du pays, le 23 octobre 2011. Il met en lumière le parcours de cinq Tunisiennes de tous horizons politiques qui racontent leur campagne électorale, défendent leurs droits, expriment leurs espoirs et leurs craintes quant à leur carrière politique, et présentent leurs aspirations pour l'avenir.
 Ce film est porteur d'un message fort en faveur de l'émancipation des femmes et de l'égalité des sexes, qui résonne bien au-delà des frontières tunisiennes. Il constitue un puissant outil de plaidoyer et de sensibilisation à la participation des femmes à la vie politique pour le monde entier et peut servir à cet effet lors de l'inauguration d'événements, ou servir de base à des débats sur ce thème.

 

Version anglaise

Version arabe

 

Manuel et complément sur la législation relative à la lutte contre la violence à l'égard des femmes

Contexte
L'adoption et l'application de lois nationales qui visent à combattre et à réprimer toutes les formes de violence envers les femmes et les filles, conformément aux normes internationales relatives aux droits de la personne, constituent l'un des cinq principaux objectifs que la campagne du Secrétaire général « Tous UNiS pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes » vise à atteindre dans tous les pays d'ici à 2015. En mai 2008, la Division de la promotion de la femme du Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies (UNDAW/DESA) et l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) ont convoqué à Vienne, en Autriche, un groupe d'experts pour discuter des bonnes pratiques législatives de la lutte contre la violence envers les femmes. Au cours de cette réunion, les experts ont préparé un cadre législatif type contre la violence à l'égard des femmes, comprenant des recommandations détaillées, des commentaires et des exemples de pratiques prometteuses. Ce cadre contient deux sortes de recommandations : celles qui s'appliquent à toutes les formes de violence envers les femmes, et celles qui concernent la violence domestique ou la violence sexuelle. En 2009, l'UNDAW/DESA et l'ONUDC ont rédigé un Manuel sur la législation relative à la lutte contre la violence à l'égard des femmes, basé sur les travaux de la réunion du groupe d'experts qui s'était tenue à Vienne. Ce Manuel, préfacé par le Dr Asha-Rose Migiro, Vice-Secrétaire général de l'ONU, a pour but de prodiguer à toutes les parties prenantes des conseils détaillés pour soutenir l'adoption et l'application efficace de lois qui préviennent la violence envers les femmes, qui sanctionnent les auteurs de tels actes, et qui protègent les droits des victimes aux quatre coins du monde. On espère tout particulièrement que ce Manuel sera utile aux responsables gouvernementaux, aux parlementaires, à la société civile, au personnel des organismes des Nations Unies et aux autres acteurs qui s'efforceront de mettre en place une base juridique solide pour lutter contre le fléau de la violence envers les femmes.

 

Discuss specific recommendations for legislation on domestic violence

Discuss specific recommendations for legislation on sexual violence

 

For more information on this subject, please also see:

Gender and Constituency Outreach

Engendering legislation and budgets

Parliamentary women caucuses

Women’s Political Empowerment and Political Parties