Guinée: Développement économique et social: des parlementaires outillés sur les ODD

Portrait de AGORA moderator
Des députés et des cadres de l’administration parlementaire suivent depuis ce jeudi 19 octobre une formation sur l’appropriation des Objectifs du développement durable (ODD) adoptés depuis septembre 2015.
 
A l’occasion de cette rencontre, le Secrétaire général de l’administration parlementaire, le Dr Mohamed Bérété a expliqué l’importance de cette formation pour les députés: “lors de sa session d’avril,  l’Assemblée nationale a adopté le Programme national de développement économique et social (PNDES) qui est un document pluriannuel dont l’Assemblée nationale doit suivre la mise en œuvre. Pour lui permettre de le faire, puisque ce sont des notions absolument techniques, on a besoin de faire comprendre aux honorables députés un certain nombre de connaissances qui leur donneront des outils nécessaires par rapport aux Objectifs du développement durable.”
 
Eloua Kouadjo, représentant le directeur pays PNUD à la cérémonie d’ouverture de cette séance de formation, a indiqué que le PNDES adopté par l’Assemblée nationale pour la  période 2016-2020 par l’Assemblée nationale s’aligne sur les objectifs de développement durable (ODD) et devient de ce fait, le cadre unique de référence pour toutes les actions de développement.
 
“Face à cet enjeu et en raison du rôle crucial que les parlements doivent jouer dans le suivi de la mise en œuvre des ODD, il est urgent et important que les députés connaissent et s’approprient des 17 ODD, les 169 cibles et leurs indicateurs”, a-t-il fait savoir aux députés avant de rappeler que l’échéance de 2030 pour l’atteinte des ODD nécessite une approche intégrée: “la mise en œuvre réussie de l’agenda 2030 nécessite une approche intégrée, des partenariats et une participation grâce à des processus politiques inclusifs et à des institutions réactives, efficaces et responsables. Les 17 objectifs de développement durable et les 169 cibles annoncés par la communauté internationale témoignent de l’ampleur de ce nouveau programme universel et montrent à quel point il est précis et ambitieux.”
 
Les ODD, dit-il, est un engagement mondial novateur qui vise à éliminer la pauvreté et à mettre le monde sur la voie du développement durable pour tous: “intégrés et indissociables, les ODD concilient les trois dimensions du développement durable : économique, sociale et environnementale.”
 
Pour finir, M. Eloua Kouadjo, a réitéré le fait que l’élimination de la pauvreté reste le plus grand défi du développement : “le PNUD reste convaincu que l’élimination de la pauvreté sous toutes ses formes et dans toutes ses dimensions, y compris l’extrême pauvreté, constitue le plus grand défi auquel l’humanité est appelée à faire face et qu’il s’agit d’une condition indispensable au développement durable. C’est pourquoi je vous invite à saisir cette opportunité afin de tirer le plus grand profit de la présente session.”