Guinée - Assemblée Nationale: les femmes parlementaires déclinent leur feuille de route

Portrait de AGORA moderator

Les femmes députées comptent  mettre en place dans le meilleur délai une structure des femmes parlementaires de Guinée qui sera au dessus des clivages politiques. Cette structure aura pour objectif principal de permettre aux femmes parlementaires de mieux collaborer, au sein de l’institution parlementaire, a appris Africaguinee.com.

Cette décision a prise au terme de deux jours de retraite pour la capitalisation des acquis de la participation des femmes aux élections législatives du 28 septembre 2013. Cette retraite visait aussi le renforcement des capacités des femmes députées. Elle a été  organisée par le National Démocratic Institute (NDI) du 24 au 25  avril à Conakry.

Avec l’appui financier de l’USAID, le PNUD et l’Union Européenne, cette retraite avait pour objectif de renforcer les capacités des femmes parlementaires afin de mieux contrôler l’action gouvernementale.

Dans une déclaration, lue  au nom des 24 femmes députés participantes à ce séminaire, Nanfadima Magassouba a affirmé que  la structure des femmes parlementaires de Guinée afin  d’être en harmonie  avec le réseau des femmes parlementaires au plan sous régional, régional, africain et international, aura pour mission de :

Promouvoir la solidarité entre les femmes en général et les femmes parlementaires en particulier, renforcer la perspective genre dans la politique et la législation, sensibiliser les  parlementaires aux questions d’égalités entre hommes et femmes, aider les femmes parlementaires à attirer  avec professionnalisme leur fonction constitutionnelle, veiller à la mise en œuvre efficace de la politique et de la législation en faveur de l’égalité des sexes, établir des relations avec des organisations non-gouvernementales et intergouvernementales afin d’obtenir leur soutient.

Poursuivant ses propos, la députée Nanfadima Magassouba  a soulevé   l’ampleur des défis qui  les interpelle en matière de représentativité au sein des instances de prise de décision et du nombre réduit de la présence féminine  à l’assemblée nationale.

‘’Préoccupée par la très faible présence des femmes députées dans les différents organes de l’assemblée nationale,  le manque d’expérience parlementaire de la majorité d’entre nous, est l’impérieuse nécessité d’une stratégie  intégrée de renforcement  de nos capacités dans divers domaines.  Réaffirmant notre engagement à intensifier  nos engagements à accélérer  nos efforts en vue de promouvoir l’égalité entre les hommes et les femmes à tous les niveaux’’, déclare-t-elle.  

En second lieu,  les femmes députées vont  désigner également  un comité préparatoire restreint de six membres dont quatre femmes députées. Avec  pour mission d’élaborer les projets de documents fondamentaux de préparer et d’organiser sous l’égide du bureau de l’assemblée nationale, l’assemblée générale consécutive de la structure des femmes parlementaires de Guinée.

En fin, les participantes ont remercié les organisateurs et les partenaires pour  cette   retraite, c’est le cas de la députée du RPG arc-en-ciel, Nantenin Cherif  Konaté  qui déclare avoir appris beaucoup de choses.  ‘’ Nous sommes armés pour débuter les débats à l’Assemblée. Si on n’avait pas organisé ce séminaire, on aurait un peu dérouté. Nous allons apprendre  et  nous souhaitons être à la hauteur de notre mission au parlement’’, lance-t-elle.

De son côté,   la députée de l’UFDG, Mme Tofany Anne Marie s’est réjouie qu’enfin il y aura un réseau des femmes parlementaires qui discutera de tous les problèmes des femmes de Guinée.

SOURCE: April 27 2014: http://www.africaguinee.com/articles/2014/04/27/assemblee-nationale-les-...