Haiti: Bientôt des impôts pour les industries extractives

Portrait de AGORA moderator

Le directeur de la Direction Générale des Impôts (DGI) , Miradin Morlan, annonce des dispositions en vue de définir une taxation pour les industries extractives.
En marge d'un colloque des organismes d'administration fiscale des pays francophones, M Morlan à déploré une exploitation abusive notamment des ressources aquifères. Il révèle que les multiples compagnies impliquées dans la vente d'eau osmosée ne versent aucune redevance fiscale.

Le directeur de la DGI à laissé entendre que des dispositions doivent permettre une mise à jour de la loi de 1976 sur les exploitations manières. Des responsables du Bureau des Mines et du Ministère de l'environnement avaient pris part activement au colloque.

Les industries extractives ne sont pas fiscalisés, confirme M Morlan rappelant que le sous sol d'Haïti compte de nombreux minerais d'or, de diamant, de bauxite, de cuivre. Nous avons réalisé des ateliers pour comprendre les bénéfices que l'État peut tirer de ces industries extractives, insiste t-il. Les compagnies qui ne remplissent pas leur devoir vis-à-vis du fisc contribuent à appauvrir l'État, dit-il déplorant l'impact de l'exploitation des carrières de sable sur l'environnement.

Il explique que les recettes fiscales dans ce secteur contribueront à réaliser des projets de réhabilitation des bassins versants. 

source: http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=28389