L’Assemblée nationale ouvrira progressivement ses données

Portrait de AGORA moderator

Un an après le Sénat, l’Assemblée nationale emboite le pas et s’ouvre à l’open data. A l’initiative de Claude Bartolone, actuel président de l’Assemblée, les documents seront mis à la disposition du public dans des formats ouverts et réutilisables.

Claude Bartolone avait annoncé une session parlementaire placée sous le signe de la révolution numérique et entend amorcer le mouvement en publiant progressivement les données et documents de l’Assemblée nationale en open data. Une ouverture qui sera progressive et qui ambitionne d’ouvrir au total 800.000 documents avant la fin de l’année 2015. « Cette évolution technologique constitue une avancée démocratique majeure pour notre pays » explique sur son blog le président de l’Assemblée nationale.
Ouverture progressive

Comme le précise le compte rendu de la réunion du bureau de mercredi, cette ouverture des données devrait se faire progressivement. Dans un premier temps, « les données législatives » c'est-à-dire les documents de travail et propositions étudiées par les parlementaires seront mises en ligne d’ici juin 2015. Le rapport stipule également que le reste des données sera mise à disposition avant la fin de l’année 2015.

Les députés citent ainsi « les coordonnées des députés, les mandats, le résultat des scrutins publics, le rattachement des députés à un parti politique, l’utilisation de la réserve parlementaire, la liste des représentants d’intérêts inscrits sur le registre, la liste des personnalités auditionnées par les commissions et la présence des députés en commission »

Sans surprise, l’annonce a été saluée, autant au sein du gouvernement que par les associations en pointe sur l’open data telles que Regards Citoyens, qui édite le site Nosdeputés.fr. Les données de l’Assemblée seront mises en ligne sur son site.

source
http://www.zdnet.fr/actualites/l-assemblee-nationale-ouvrira-progressive...