Atténuation du changement climatique

Portrait de AGORA administrator

Le changement climatique est l'un des défis majeurs auxquels le monde d’aujourd'hui est confronté. Dans son plus récent Rapport d'Évaluation (RE5), approuvé par près de 200 pays en septembre 2013, le groupe d'experts intergouvernemental sur le changement climatique indique que « il est extrêmement probable (avec 95 % - 100 % de certitude) que l'influence humaine a été la cause principale du réchauffement observé depuis le milieu du XXe siècle. » L’« Influence humaine » désigne ici, principalement, l'augmentation des émissions de dioxyde de carbone et leur impact sur l'Effet de Serre.

L’Atténuation du changement climatique, alors, se réfère à « une intervention humaine pour réduire les sources ou augmenter les puits de gaz à effet de serre. » (Voir le rapport du GIEC ci-dessous). Réduire les émissions de GES est une nécessité absolue si les pires excès du changement climatique sont à être évités. A ce jour, les émissions ont contribué au réchauffement climatique, à la hausse du niveau des mers, à l’acidification accrue des océans, à la fonte du pergélisol en Arctique, à des conditions météorologiques extrêmes, à une intensité et fréquence accrues des sécheresses et des tempêtes, et à des températures extrêmes plus importantes. Un scénario  « statu quo » verrait une hausse globale des températures de l'ordre de 4% à la fin de ce siècle, créant un habitat très différent pour toute vie sur terre.

Rapport du GIEC – CHANGEMENT CLIMATIQUE 2014-Atténuation du Changement Climatique

(Résumé à l'intention des décideurs politiques)

Ce rapport évalue la littérature sur les aspects scientifiques, technologiques, environnementaux, économiques et sociaux de l'atténuation du changement climatique.

Le rapport évalue également les options d'atténuation à différents niveaux de gouvernance et dans différents secteurs économiques, et les conséquences sociétales des différentes politiques d'atténuation, mais ne recommande aucune option particulière pour l'atténuation. Ce résumé à l'intention des décideurs politiques (RID) suit la structure du rapport du Groupe de travail III. Le récit est soutenu par une série de conclusions mises en évidence qui, prises  ensemble, fournissent un résumé concis.

Parlements et l'atténuation du changement climatique

La plupart des émissions de gaz à effet de serre causées par l'activité humaine proviennent du secteur de l'énergie. La combustion de combustibles fossiles tels que le charbon, le pétrole et le gaz (pour l'énergie, la chaleur et le transport) produit  du dioxyde de carbone (gaz à effet de serre le plus répandu). Améliorer l'efficacité énergétique et l'utilisation accrue des énergies renouvelables peut promouvoir le développement durable, ce qui permettrait aux gens de profiter des services énergétiques essentiels tout en consommant moins de carburant et en produisant moins d'émissions de GES.

Les parlements jouent un rôle central dans la construction de cadres politiques et réglementaires qui favorisent le développement de l'énergie renouvelable et l'efficacité énergétique. Au-delà, il existe une gamme plus diversifiée d'instruments financiers et fiscaux (notamment la tarification du carbone et les systèmes d'échange de quotas d'émissions de GES) qui aident à limiter la quantité de GES rejetée dans l'atmosphère. Pour plus d'informations sur les instruments politiques pertinents, veuillez visiter la section, légiférer sur le changement climatique.

Action internationale

L’action internationale pour l’atténuation du changement climatique a été plus notable sous la forme de l'accord de Kyoto et la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. Réduire les émissions de dioxyde de carbone sera le point central de la Conférence Paris Climat 2015 (COP21), où un nouvel accord global juridiquement contraignant qui réglemente les émissions de CO2, doit être négocié.

Pour plus d'informations sur le cadre de l'action internationale pour la lutte contre le changement climatique, veuillez cliquer ici.

Acteurs du développement et l'atténuation

Plusieurs initiatives des acteurs du développement international abordent les questions liées à l’atténuation  du changement climatique. Deux des programmes les plus notables sont l’initiative « Énergie durable pour tous » et le programme UN REDD sur la déforestation dans les pays en développement.

PNUE – Portail de l'Atténuation

L’atténuation du changement climatique peut signifier : utiliser les nouvelles technologies et les énergies renouvelables, rendre d’anciens équipements plus économe en énergie, changer les pratiques de gestion ou le comportement des consommateurs. Elle peut être aussi complexe qu’un plan pour une nouvelle ville, ou de simples améliorations à la conception d’une cuisinière.

Les efforts en cours à travers le monde s’étendent de systèmes de métro de haute technologie aux pistes cyclables et les allées piétonnes. Protéger les puits naturels de GES comme les forêts et les océans, ou la création de nouveaux puits par la sylviculture ou l'agriculture verte sont également des éléments de l'atténuation.

PNUE adopte une approche à multiples facettes vers l’atténuation du changement climatique dans ses efforts pour aider les pays à progresser vers une société à faible émission de CO2.