Guinée : un parlement de jeunes voit le jour!

AGORA moderator's picture

Le Parlement des Jeunes Leaders de la Société Civile –PJEULESC- a procédé ce jeudi 24 mars 2016, au lancement officiel de ses activités. Au cours d’une conférence de presse organisée pour la circonstance, les membres du parlement ont annoncé les objectifs et les stratégies entrepris pour la marche de leur structure.

Créé le 23 novembre 2015, le  Parlement des Jeunes Leaders de la Société Civile, est une organisation de la société civile guinéenne qui, à travers ses actions va contribuer à influencer et participer activement au plan de l’unité nationale, au respect des droits humains, à la démocratie et à la bonne gouvernance.

Selon le Président du Parlement, Abdourahmane Baldé, le PJEULESC est une organisation de la société civile guinéenne qui à travers ses actions va contribuer à influencer et participer activement au plan de l’unité nationale, au respect des droits humains, à la démocratie et à la bonne gouvernance.

Parlant des objectifs de son Ong, il  a souligné que les membres du parlement ont pour objectif global de préparer un nouveau leadership de la société civile guinéenne pour le respect des droits humains, de la démocratie et du développement inclusif.

Il s’agit pour lui, "d’œuvrer en faveur des droits des femmes, des enfants et des minorités, impliquer la jeunesse dans le changement pacifique en Guinée. Elaborer des stratégies de dialogue entre les partis politiques, les communautés et œuvrer  pour la réconciliation nationale".

Mais aussi, de s'"organiser de manière cohérente, forte et équitable dans les processus électoraux, faire de la société civile innovante, engager dans la lutte contre la corruption et redonner une crédibilité à cette société civile guinéenne en défendant les droits civiques, la démocratie, et le respect des droits de l’Homme", souligne le président du parlement.

Pour réussir ces objectifs, dira Abdourahmane Baldé, le PJEULESC envisage des stratégies à savoir : « identifier et former des nouveaux jeunes leaders de la société civile dans toutes les régions et dans les différents corps des métiers, s’ouvrir aux autres mouvements évoluant dans les mêmes objectifs, initier des rencontres d’échanges d’expérience avec les jeunes leaders de la sous-région. Travailler en équipe ouverte avec le gouvernement, les partis politiques, les organisations de la société civile et les partenaires de la Guinée", propose le président du parlement.

Au nom de l’ambassade des USA, première partenaire de ce parlement, le chargé de la section culturelle de cette institution, David Kaski a encouragé ces jeunes talents avant de rappeler les raisons qui ont poussé l’ambassade de soutenir la mise en place de ce parlement.

"C’est pour encourager les jeunes à être prochainement des leaders politiques mais aussi aider les jeunes à s’exprimer", explique-t-il.

Source: http://www.lejourguinee.com/index.php/fr/politique/27-horse/1691-guinee-...